Pages Navigation Menu

Interview EXCLUSIVE de Deepika Padukone pour RadioTeenTaal

Interview EXCLUSIVE de Deepika Padukone pour RadioTeenTaal

A l’occasion de la sortie du film Yeh jawaani hai deewani, RadioTeenTaal a eu l’occasion d’interviewer la star Deepika Padukone qui nous accordé un long moment pour sa première interview à un média en France.

Voici la bande annonce sous-titrée français pour vous donner un avant goût de ce très bon film !



Arushi : Salut Deepika

Deepika Padukone : Salut Arushi, comment ça va ?

Arushi : Bien merci, c’est un reel plaisir de parler avec vous

Deepika Padukone : Pareillement

Arushi  Je voudrais vous dire Namaste, hello et bonjour.

Premièrement, nous tenons à vous dire, que vous avez l’étoffe pour devenir une star.

On vous a adoré dans votre premier film Hindi Om shanti Om et nous continuons à vous adorer.

Deepika Padukone : Merci beaucoup, cette une merveilleuse entrée en matière et je crois bien que c’est d’ailleurs ma première entrevue pour une radio en France.

Arushi : Ah nous sommes chanceux de vous avoir à bord. Je voudrais dire quelque chose en français « vous êtes très jolie”.

Deepika Padukone : C’est trop gentil, « merci beaucoup » (prononcé en français)

Arushi : Très bien, notre première question, étant donné que vous avez débuté votre carrière avec le film om shanti om, votre premier film hindi, pensez-vous que cela a aidé a « boosté » votre carrière ?

Deepika Padukone : Bien sûr, de bien des façons, pour une première dans un tournage en tant qu’héroïne c’était merveilleux et être dans la distribution aux côtés de Sharukh et tout particulièrement de la manière dont Farah Khan m’a mise en scène dans ce film est sans appel l’un des débuts dont toute héroïne rêverait.

Arushi : Très bien, c’est intéressant de le savoir.

Nous voudrions également que vous nous touchiez deux mots sur votre participation dans votre nouveau fil : »Yeh Jaawani Hai Deewani »

Vous crevez tout à fait l’écran, kisne aapko style kiya hai car nous vivons à Paris et nous voudrions en savoir un peu plus à propos de style personnel, qui est à l’origine du look que vous avez sur scène ?

Deepika Padukone : Bien entendu, dans “Yeh Jaawani Hai Deewani”, j’ai été habillé par Manish Malhotra, il a fait mon premier film également, « om shanti om », Anaita Shroff Adjania m’a habillé ,elle a fait »Race », »Cocktail », elle a travaillé dans « Love Aaj Kal ». Ce sont les personnes à l’origine de mon look.

Arushi : Ce sont là des personnes célèbres en Inde, qui sont pour ainsi dire derrière toutes les stars de Bollywood, je pense que vous êtes resplendissante et qu’ils ont fait un travail tout à fait formidable.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre personnage dans « Yeh Jawaani Hai Deewani », est-ce la pétillante Deepika amoureuse de quelqu’un ? qu’en est-il ?

Deepika Padukone : Le film à l’origine est une histoire d’amour mais il traite également de l’amitié, des relations avec la famille, il insiste sur l’importance à accorder aux personnes spéciales de votre vie ou du moins celles avec lesquelles vous pouvez partager votre vie. En ce qui concerne mon personnage, je joue « Naina Talwar » c’est le type de fille studieuse , focalisée sur ses études. Elle étudie en vue de devenir médecin, mais se faisant, elle s’ennuie dans sa vie, et veut faire quelque chose de différent et de plus excitant de son existence. Par conséquent, elle décide de partir en trek avec un groupe de total inconnus ; à partir de cette trame le film traite de comment ils deviennent amis, entrent dans sa vie, influencent sa vie, à vrai dire comment chacun d’eux influencent la vie des autres, leurs voyages et ainsi de suite.

Arushi : Nous attendons avec impatience votre présence à la première française du film. Nous tenons absolument à vous voir ici.

Une autre question, vous avez réalisé un travail remarquable dans « Cocktail », je veux dire tout le regard sur la femme moderne et à ce propos qu’est-ce qu’être une femme indienne moderne, et qu’en pensez-vous ?

Deepika Padukone : Merci beaucoup, ce pays m’a beaucoup donné et je pense que je peux parler au nom de tous les miens. Il s’agit d’un pays qui est en avance de bien des façons et qui , tout à la fois, nous fait ressentir comme étant spécifiquement de quelque part, nous  maintient, enracinés de part ses valeurs et tout son héritage. C’est ce qui nous rend, nous autres indiens, si particulier comparé à n’importe quel autre pays sur terre quand il s’agit de nos cultures et traditions.

Arushi : Nous savons que vous avez un style de vie très discipliné, vous ne faites pas trop la fête, vous ne fumez pas. Pour en revenir à ces traditions et valeurs que vous mentionnez, est-ce ce cela vous aide et vous permet de rester concentré et discipliné sur votre carrière ?

Deepika Padukone : Bien sur une large part a avoir avec cela, mais cela fait également partie de ma profession, une profession où la discipline est indispensable. En fin de compte, c’est un média visuel où vous devez paraitre à votre avantage en toutes circonstances et qui plus est, l’industrie dans laquelle je suis, l’industrie du film pour la nommer, n’est pas du tout aussi  glamour qu’elle pourrait le sembler vue de l’extérieur . C’est beaucoup de dur labeur, cela implique beaucoup de sacrifice et quand je dis sacrifice, je le pense vraiment, renoncer à des soirées, du temps avec la famille, des fêtes et donc une combinaison de toutes ces choses en définitive

Arushi : Wow ! c’est réellement impressionnant, quand venez-vous nous rendre visite à Paris ?

Deepika Padukone : Bientôt j’espère. C’est l’un de mes endroits favoris dans le monde. Je me rends souvent là-bas car je suis en partenariat avec Tissot (la marque de montre), et j’étais là-bas récemment pour une séance photo et si vous vous rendez dans n’importe quel boutique Tissot, vous verrez ma photo. J’adore Paris et j’espère pouvoir m’y rendre très prochainement à l’occasion de vacances en famille.

Arushi : Ok je vous y interviewerai en personne.

Deepika Padukone : Entendu

Ecoutez l’intégralité de l’interview

Remerciement à Aanna Films ainsi que Agilane grâce à qui cette interview a pu se faire.

Comments

comments

En cours