Pages Navigation Menu

Boss (Akshay Kumar)

Boss (Akshay Kumar)

Ayushman Thakur est un flic véreux et impitoyable ayant la mainmise totale sur toute la région. Les habitants, terrorisés et martyrisés, ne peuvent compter que sur seul homme pour éradiquer leur bourreau : Boss.

L’acteur Akshay Kumar joue une nouvelle fois un personnage bigger-than-life et loufoque, dans la lignée de celui qui l’a définitivement imposé dans l’industrie bollywoodienne : le khiladi (le joueur). Mithun Chakraborty (l’indétrônable « disco dancer » dans le film homonyme),Danny Denzongpa (endhiran the robot) et Shiv Pandit (Shaitan), respectivement dans le rôle du père,du mentor et du frère, viennent lui prêter main forte.

La présence féminine est assurée par l’actrice Aditi Rao Hydari (rockstar,murder 3).

Le némésis du héros est quant à lui incarné par Ronit Roy, un habitué des personnages de flic implacable (on a pu le voir cette année dans « ugly » d’Anurag Kashyap et « shootout at wadala » de Sanjay gupta).

Boss marque les retrouvailles d’Akshay Kumar avec son réalisateur du thriller aquatique « blue », Anthony D’souza. Leur première collaboration dans ce film fortement inspiré plastiquement par le blockbuster hollywoodien « bleu d’enfer »(déjà une relecture du film seventies « les grands fonds » de Peter Yates) avait surtout marqué les esprits comme étant une nouvelle tentative de s’aligner sur la nouvelle tendance du cinéma bollywoodien, à savoir défier et détrôner leur homologue américain dans le domaine du divertissement à gros budget. Ils reviennent aujourd’hui à un genre qui a toujours réussi au « khiladi » et auquel il a redonné ses lettres de noblesse ces dernières années. Après « rowdy Rathore », « Joker » et « khiladi 786 », le comédien rempile dans le registre de la comédie masala (humour cocasse et de l’action hyperbolique) , un genre thématiquement dominant et ayant émergé dans le paysage du cinéma du sud de l’Inde (kollywood et tollywood).

Le réalisateur nous promet de la comédie dans la grande tradition du slapstick indien, des chorégraphies de haute volée et des morceaux de bravoure en terme de combats, dont un climax homérique tourné en Thaïlande dans des conditions extrêmes (47°c). Les comédiens Akshay Kumar et Ronit Roy ont refusé d’être doublé pour les besoins de cette fameuse séquence.

« Blue » avait déjà bénéficié d’une bande son de prestige, supervisée par le maestro oscarisé A.R. Rahman (slumdog millionnaire) avec des guests de renom comme Kylie Minogue. Akshay Kumar n’en était pas à son premier duo avec une star internationale de la musique car il avait également convié Snoop Doggy Dogg dans un clip vidéo du film « Singh is king ». Pour « Boss », le réalisateur a confié les rênes de la supervision musicale aux stars montantes du hip-hop indien : Meet Bros Anjjan et Yo Yo Honey Singh.

À noter la reprise réussie du hit tamoul « appadi podu » du film « Ghilli » réarrangé par P.A Deepak (assistant et sound designer pour A.R Rahman sur Slumdog millionnaire).

date_salle_boss_france

Les dates et salles pour les séances en France

Comments

comments

En cours